Compétences numériques/Démarche

De Wiki des ADN
Révision datée du 1 mars 2022 à 14:45 par Fabrice Posteo (discussion | contributions) (→‎Préoccupation et souhaits initiaux)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Dans un contexte où les acteurs culturels doivent s’adapter rapidement à une multitude de changements liés à l’omniprésence de l’informatique dans leurs activités courante et jusque dans leur pratique artistique, il est essentiel de répertorier les différentes compétences numériques susceptibles d’être utiles pour des artistes et organismes culturels ayant besoin de se mettre à niveau pour faire face aux défis du XXIe siècle.

Cette section du wiki présente la démarche qui sous-tend le chantier. Faisant partie du transfert de connaissance du RADN, ce survol concernant les compétences numériques est ouvert à des correspondances avec les autres chantiers. L’intention de ce résumé est de partager notre manière de cheminer vers une meilleure compréhension des Compétences numériques connectées, au cours de l’année 2020-2021. D’autre part, il existe un article détaillé de la démarche qui fait référence au fonctionnement (processus) et à l'histoire du chantier (le parcours).

Liens de la démarche avec les réalisations et les apprentissages[modifier | modifier le wikicode]

La description du cheminement du chantier compétences numériques conduit aux résultats qui sont présentés dans l’encadré «Réalisations» de cette page d’accueil. Celles-ci incluent l'inventaire et les fiches de compétences numériques auxquelles l’on peut accéder via les onglets. Elle fait également écho à la vision qui anime les membres de l’équipe (voir encadré «Présentation»). Ce sont les objectifs que nous poursuivons qui nous ont guidé dans nos décisions et qui nous ont amenés à effectuer des apprentissages.

Les outils de transfert[modifier | modifier le wikicode]

Afin de tirer pleinement profit des réalisations du chantier, la documentation des pratiques et des modèles réutilisables pour faire progresser le chantier sont des alliés précieux. Ces guides et repères peuvent être appelés des «outils de transfert». Ceux-ci font partie intégrante de la démarche et des réalisations.

À quels besoins répond le chantier ?[modifier | modifier le wikicode]

Préoccupation et souhaits initiaux[modifier | modifier le wikicode]

Outre le besoin de nous y retrouver nous-mêmes en tant qu'ADN chargés de soutenir nos organismes d'accueil dans leur propre transformation numérique, nous souhaitions fournir une documentation pertinente afin que les acteurs culturels du Québec soient capables de nommer et définir les savoir faire, les connaissances ainsi que les savoir être pertinents pour leur progression vers l'atteinte de leurs objectifs d'appropriation de la culture numérique. L’objectif principal était d’aider les artistes, les travailleurs et les organismes culturels ainsi que leurs membres à nommer de manière plus objective les compétences qu’ils pourraient aller chercher pour parfaire leur littératie numérique et leur capacité à fonctionner dans cet environnement. Notamment, pour toutes ces personnes, cette documentation des compétences numériques devrait leur fournir des repères utiles pour les aider à élaborer un projet de formation sur mesure pour leurs besoins et adapté à leur situation.

Les moyens envisagés[modifier | modifier le wikicode]

En relation avec les objectifs du chantier qui se sont clarifiés sur la base des aspirations que nous venons de nommer, nous avons déterminé différents outils que nous souhaitions produire afin de procurer aux  créatrices et créateurs, travailleuses et travailleurs culturels, les moyens de s'orienter plus aisément dans la multitude de formations qu’il est possible d’aller chercher en avec les technologies informatiques, la littératie numérique et la culture des données. La réalisation des instruments de progression technique et culturelle dans l'ère numérique est devenue notre but. La création de ces objets (informationnels pour la plupart) est le but précis de notre travail au sein de ce chantier. Quels sont les outils que nous avons l’intention de produire ?

  • Publier un guide des compétences numériques
  • Produire des fiches de compétences numérique
  • Réaliser un inventaire des compétences numériques
  • Représenter les compétences numériques sous forme d’arborescence
  • Effectuer une revue de la littérature sur les référentiels de compétences numériques

Un répertoire à l'image d'un parcours en réseau[modifier | modifier le wikicode]

N'ayant pas une prétention à l'exhaustivité, notre inventaire (élément phare de notre processus jusqu'ici, faute d'avoir pu produire le guide qui s'appuiera sur celui-là) ne peut prétendre au titre de référentiel des compétences numériques. Notre but étant de permettre aux acteurs culturels de se familiariser avec les compétences qu'il leur est possible d'aller chercher pour améliorer leur capacité à se mouvoir en territoire numérique, nous adoptons une optique proche de la notion de guide de voyage lorsque nous imaginons l'usage qui pourra être fait de ce «guide du routard au pays des compétences numériques».

Choix du modèle de familles de compétences[modifier | modifier le wikicode]

Dans notre effort pour bien faire comprendre l’intérêt et la portée des compétences, nous avons cherché des moyens appropriés de les présenter et de les caractériser. Or il n’allait pas de soi de décider quelles solutions adopter pour y arriver. Le premier enjeu méthodologique qui s’est présenté fut de choisir un système de classement des compétences. Et en premier lieu, nous devions trouver une manière de les catégoriser par «familles».

Les modèles envisagés[modifier | modifier le wikicode]

  • Le cadre de référence du MEES

Une vision développée au Québec pour servir de référence dans l'élaboration du programme de formation du Ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur (MEES). Celle approche centre toutes les compétences autour de la citoyenneté numérique pour faire des différents rayons de cette roue des compétences une grande compétence globale. Voir le cadre de référence de la compétence numérique du MEES.

  • Le modèle de Fastrez

Une matrice croisant quatre types d’activités (créer/écrire, interpréter/lire, classer/organiser, parcourir/naviguer) avec trois dimensions fondamentales (informationnelle, technique et sociale) pour catégoriser les différentes compétences liées à la littératie médiatique au sein d'une matrice à 12 cases (4 types d'activités x 3 dimensions). Voir les travaux de Thomas Rattier de l'académie de Caen basés sur la matrice de Fastrez.

  • Le modèle Digicomp

Cadre de référence de l’Union Européenne pour le développement des compétences numériques. Ce cadre de référence est celui qui a été choisi par le chantier comme modèle pour la détermination des familles de compétences principales. ll est présenté en anglais sur le site de la Commission européenne. Il a été produit par le Centre commun de recherche du service scientifique de la Commission européenne. Voir cette introduction en français sur le site de l'OCE (Observatoire des compétences-emplois), un centre de recherche et de transfert de connaissances sur le développement et la reconnaissance des compétences de la main d'oeuvre basé à l'UQÀM.

Pourquoi nous avons retenu le modèle Digicomp[modifier | modifier le wikicode]

Les raisons de notre choix sont les suivantes:

  • Couvre les principales dimensions de l'activité des secteurs culturels
  • Consacre une catégorie aux compétences liées à la création de contenus numériques
  • Associe communications et collaboration, ce qui est cohérent avec notre vision
  • Ne résume pas toutes les compétences à une compétence numérique globale (contrairement au cadre de référence du MEES)
  • N'est pas trop focalisé sur les compétences médiatiques (ce qui est le cas du modèle de Fastrez).

Pour en savoir plus sur les modèles de compétences et les adaptations apportées au modèle Digicomp, consultez l’article détaillé sur la démarche.

Autres enjeux méthodologiques[modifier | modifier le wikicode]

Voici une liste des autres aspects des compétences numériques qui nous ont amenés à faire des choix.

  • Des images pour faire comprendre notre intention
  • Les compétences ont des niveaux
  • Le continuum technique-culture

Pour en savoir plus sur ces autres enjeux méthodologiques, consultez la démarche détaillée.

La suite des choses[modifier | modifier le wikicode]

Étapes à venir[modifier | modifier le wikicode]

  • Opération transfert 2 (voir détail plus bas)
  • Constitution du guide et formation sur l'utilisation des outils aux ADN
  • Poursuivre l'enrichissement de l'inventaire et la création des fiches
  • Ajout de critères d’évaluation aux fiches existantes
  • Collaborations possibles et liens avec référentiels existants ou émergents
  • Communication autour des outils, partage de ceux-ci et accompagnement à leur utilisation

Opération transfert 2 (mars-mai 2022)[modifier | modifier le wikicode]

  • Guide de voyage au pays des compétences numériques pour les routards culturels
  • Documentation de nouvelles compétences et création des fiches correspondantes
  • Marche vers un inventaire plus complet et ajustements au besoin
  • Bonification des fiches de compétences au moyen des critères d'évaluation des compétences

Évolutions (ou fin) possibles du chantier[modifier | modifier le wikicode]

  • Abandon (fermeture)
  • Poursuite (avec renouvellement partiel de l'équipe)
  • Transformation (parce que réorientation suite à réévaluation des besoins)
  • Pause (mise en veille) et reprise